Matthieu Gordien guidance spirituelle à Orange 84 Vaucluse Bollène Bagnols Avignon Le Pontet Carpentras Camaret

Messages

Les apprentissages de Paul

Paul est un jeune adolescent que les psychologues ont diagnostiqué surdoué sur le plan intellectuel mais qui est très mal à l’aise en société, ne parvenant que difficilement à se lier avec les jeunes de son âge et préférant la compagnie des adultes. Au collège, s’il est bien présent physiquement, il semble pourtant ailleurs, dans sa bulle, malgré des capacités qui lui permettraient en toute logique de s’illustrer dans la plupart des matières enseignées. Ses parents s’inquiètent de ce décalage d’avec les autres et de son dédain, voire de son mépris, vis-à-vis de ses camarades. Une si jeune personne ne pouvant recevoir en conscience les enseignements des Guides, ce sont les parents qui sont destinataires de cet éclairage :



Les apprentissages de Paul guidance spirituelle vaucluse

Une vieille âme

« Cet enfant cherche sa place dans sa vie. Il a conscience de faire partie d’un Tout mais se demande si ce Tout mérite réellement sa participation. Paul ne reconnait pas pleinement les autres comme ses semblables. Il sait tisser des liens mais son âme demande aux autres une maturité qu’ils n’ont pas encore. C’est une vieille âme, incontestablement, mais dans un corps tout jeune. L’esprit humain, est, d’une certaine façon, entre les deux. Il a l’âge du corps physique mais les mémoires conservées des vies passées sont présentes. Dans les moments de doute lui revient la nostalgie de l’Avant. C’est ce qui préexistait avant son arrivée parmi vous. L’âme de Paul se montre impatiente. Elle ne demande qu’à avancer dans la vie terrestre mais a perdu de vue qu’il y a des passages obligés tels que l’apprentissage scolaire. L’âme de Paul a tendance à se croire dispensée de certains enseignements qu’elle ne juge pas légitimes et utiles à son parcours de vie. Mais ce qu’elle ne comprend pas suffisamment, c’est que l’école n’est pas qu’un lieu de savoir. Elle est aussi un lieu de vie et de rencontre avec les autres. Se mettre en retrait de l’institution, c’est affirmer une forme d’indifférence à l’égard du reste de la société. Les parents doivent bien faire comprendre à cet enfant que derrière la structure éducative se dissimule un lieu d’apprentissage et d’expérimentation très riche. L’âme a tendance à le négliger car elle a une croyance tenace, à savoir que l’incarnation ne commencerait véritablement qu’à l’âge adulte, lorsque des relations sociales avec des personnes mûres pourront être nouées. Or il ne faut pas négliger les jeunes années qui vont déterminer en partie ce que sera la période d’homme. La volonté de cette âme est d’avancer coute que coute, en sautant la période de l’enfance. Il faut inviter cet enfant à considérer les autres jeunes de son âge comme ses frères d’âmes qui eux aussi ont quelque chose de valable à lui apporter. Il ne perçoit pas suffisamment la différence et l’originalité de chacun. Lui se sent différent face à un ensemble d’enfants qui lui apparaissent homogène. Alors que chacun d’eux porte en lui une différence. Il ne lui est pas utile de se mettre en retrait le temps que les autres enfants grandissent et deviennent des adultes.








Une dernière chose, ne voyez pas en lui un phénomène de précocité. Vous risqueriez de renforcer une forme d’égo dont son âme n’a pas besoin de s’encombrer. Paul a besoin de se voir rappeler les bornes qui délimitent chaque tranche de vie. Son intellect n’a pas besoin d’être stimulé. Ce qui lui sera profitable est de s’ancrer dans l’instant présent afin d’habiter pleinement chaque période de sa vie. Il vous appartient de faire disparaître sa croyance du « ce sera mieux plus tard ». Car une déception en chassant une autre, il ne faut pas qu’il s’installe dans un positionnement où il refuserait les expériences se présentant à lui en se disant « cela ne me concerne pas, je me mets en retrait de la situation ou je m’abstiens de tisser des liens avec mes semblables. Paul dispose d’un grand potentiel. Il doit être rassuré sur le fait qu’il pourra matérialiser tout ce qu’il voudra lorsque des choix seront à opérer. Pour l’heure, il a à profiter de la Vie et d’une certaine période d’insouciance que lui offre l’incarnation. A l’entourage, nous conseillons enfin de ramener cet enfant régulièrement à ses sensations physiques. Faites-lui remarquer, observer ce qui se passe dans son corps lorsqu’il est en situation de stress, de doute, d’ennui. Cette attention à lui-même l’aidera à habiter l’instant présent. Lorsque l’on ressent on pense moins et c’est précisément ce dont a besoin Paul. »

Retour aux messages




Matthieu Gordien guidance spirituelle © 2018 - 2019 - 2716, Route de Rochegude - 84430 MONDRAGON - Mentions légales - La belle Page web.com - A